La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

Tarifs différents pour les obèses?

Contexte :

Les personnes obèses risquent d’avoir de mauvaises surprises. Air France et d’autres compagnies aériennes souhaiteraient faire payer un deuxième siège aux passagers à forte corpulence.

Maladie des temps modernes, l’obésité devient une préoccupation majeure dans nos sociétés. Et de nombreux efforts sont faits afin de contenir cette épidémie.

Faut-il adapter à tout prix l’espace public pour les gens en surpoids?

Date de l'émission :

29 janvier 2010

Condensé de recherche :

LES FAITS

• Les gens obèses doivent-ils payer le gros prix pour voyager en avion? Voilà une vieille polémique qu’a relancée, le 19 janvier dernier, la compagnie Air-France KLM en annonçant que les personnes obèses allaient prochainement payer près du double pour voyager si les passagers étaient dans l'incapacité de s'asseoir dans un seul siège d'avion.

• L’annonce a créé un tel remous que dès le lendemain, la compagnie corrigeait son tir, et laissait savoir qu’elle rembourserait le second siège que le passager à forte corpulence aurait choisi d’acheter si les sièges en cabine économique n’étaient pas complets.

• Si les compagnies aériennes invoquent des problèmes de sécurité, les passagers visés qualifient cette mesure de discriminatoire.

• Adapter les services aux gens en surplus de poids, est-ce une façon efficace de lutter contre l’obésité?

DU POUR, DU CONTRE

S'ADAPTER À L'OBÉSITÉ
- Puisque tous les experts s’entendent pour dire que le problème d’obésité ira en s’aggravant, la société devrait s’adapter. Les cas, d’exception d’aujourd’hui, deviendront la norme de demain.

- La crise est ailleurs. La société évolue. L’homme est plus grand. Les morphologies changent. Il faut sanctionner les différences dues à « l’évolution » de notre espèce.

LUTTER CONTRE L'OBÉSITÉ
- On devrait contraindre les personnes obèses comme on l’a fait avec les fumeurs : au plan individuel par des campagnes d’information, et au plan collectif par des mesures d’augmentation des prix pour certains services (billets d’avion, train, cinéma, théâtre…). On devrait aussi taxer la malbouffe.

- Le monde est mené par l’argent. On devrait être créatif, et permettre une exemption d’impôt (sur preuve médicale) à ceux qui auront retrouvé leur taille normale et qui la maintiendront pendant 5 ans.

SAVIEZ-VOUS QUE

• Environ un tiers des Américains sont obèses. À Houston, au Texas (É.-U.), plus de 65 % de la population a un surplus de poids.

• Plus de la moitié de la population adulte européenne souffre de surcharge pondérale ou d'obésité (environ 10 % des Français, 24 % des Anglais, 10 % des Italiens, 17 % des Espagnols).

• Selon Statistique Canada, 56 % des Québécois souffrent d'embonpoint et d'obésité.