La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

Repousser l’âge de la retraite?

Contexte :

Retraite et Liberté 55 auront fait fantasmer bien des gens. Mais au Canada et en Europe, les gouvernements songent plutôt à repousser l’âge légal de la retraite au-delà de 65 ans.

Les retraites confortables sont une réalité de baby-boomers, mais un mirage pour les plus jeunes générations. Avec le vieillissement de la population, il n’y aura bientôt plus que deux travailleurs pour chaque retraité.

Faut-il abolir la retraite?

Date de l'émission :

5 février 2010

Condensé de recherche :

LES FAITS

• Le 29 janvier dernier, l’Espagne annonçait un rallongement progressif de l’âge légal de 65 à 67 ans, comme dans la plupart des pays européens.

• Si le projet du gouvernement espagnol aboutit, ils rejoindront les Norvégiens et les Danois et à court ou moyen terme, les salariés de nombreux autres pays européens, comme la France, la Grande-Bretagne ou l’Allemagne, qui vont connaître probablement le même sort.

• Le Québec, en mal de solutions pour assurer la retraite des générations futures, devrait-il augmenter l’âge de la retraite à 67 ou même 75 ans? Ou pourquoi ne pas tout simplement l’abolir?

DU POUR, DU CONTRE

ABOLIR LA RETRAITE
- Avec 700 000 postes à combler au cours des prochaines années, il faut abolir la retraite puisque l’immigration ne suffit pas à combler les besoins.

- Liberté 55 est un concept dépassé qui ne répond plus aux besoins de notre société d’aujourd’hui.

MAINTENIR LA RETRAITE
- On devrait commercer par faire le ménage dans les bonis faramineux que s’accordent les gestionnaires de l’État avant d’abolir la retraite.

- Une génération aura eu droit à la retraite et pas une autre, c’est injuste.

SAVIEZ-VOUS QUE?

• En 2050, il n'y aura plus que deux travailleurs pour un aîné au Québec.

• En Chine, 64 % des plus de 65 ans vivent avec leurs descendants, qui subviennent à leurs besoins.

• Au Québec, 40 % des gens qui prennent une retraite anticipée retournent travailler dans les 10 années suivantes.

• Fin 2008, le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime des rentes du Québec (RRQ) totalisaient quelque 140 milliards, soit à peine 7,6 % de l'épargne-retraite. Pas moins de 12,3 millions de Canadiens cotisaient à un ou l'autre des régimes.

• Du côté des régimes enregistrés d'épargne retraite, la cagnotte accumulée par 6,3 millions de Canadiens s'élevait à 631 milliards ou 34,4 % de l'épargne-retraite à la fin de 2008.

• Enfin, 5,9 millions de Canadiens participaient à un régime complémentaire de retraite parrainé par leur employeur. L'actif total de ces quelque 19 000 régimes s'élevait à 1064 milliards, fin 2008. Ils représentent 58,0 % du total des actifs de retraite.