La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

La bouffe au goût du jour

Contexte :

On ne mange plus uniquement pour vivre, mais nous vivons aussi pour manger. L’alimentation est sur toutes les lèvres, mais aussi dans toutes les librairies, revues et chaînes de télévision.

Le menu va des aliments bios à la cuisine moléculaire, en passant par le végétarisme, le végétalisme et le «confort food». Les conseillers, spécialistes et autres chefs sont si nombreux que l’on risque l’indigestion.

La bouffe est-elle devenue une obsession collective?

Date de l'émission :

5 février 2010

Condensé de recherche :

LES FAITS

• Une nouvelle chaîne québécoise consacrée à la bouffe entrera en ondes le 22 mars prochain.

• La création d’un « Food Channel » à la québécoise mise sur la popularité croissante des productions culturelles dont le sujet tourne autour de la cuisine.

• Toutes les chaînes ont leurs vedettes gastronomiques.

• Le Canada a son « Food Network » depuis 1997.

• Le « Food Network » américain existe depuis 1992 et rejoint 90 millions de foyers.

DU POUR, DU CONTRE

J'AIME CETTE OBSESSION
- J’aime les émissions de cuisine, les magazines, les documentaires qui portent sur l’alimentation. J’aime apprendre à marier les saveurs, j’aime regarder les gens cuisiner, feuilleter des recettes, découvrir de nouveaux produits, connaître les vertus des aliments.

- On cherche l’authenticité alimentaire parce que nous ne voulons plus manger n’importe quoi et c’est tant mieux. Fini l’époque où on ajoutait une ou deux bonnes grosses tasses de sucre au Kool-Aid! Il est grand temps que les choses changent! On mange trop de viande, pas assez de fibre, on s’empoisonne avec trop de produits.

- L’épidémie d’obésité démontre bien à quel point les gens ont besoin d’apprendre, le cancer serait aussi en partie attribuable à l’alimentation. Cette chaîne spécialisée est une nécessité.

C'EN EST TROP
- Trop c’est comme pas assez. On a le droit à tout : des films tels Chocolat, Julie et Julia, des documentaires tels Super Size Me, des émissions de télévision (Curieux Bégin, Kampaï, À la Di Stasio, Martin sur la route, The Naked Chef) et combien de magazines. Même les journaux « sérieux » ont leur cahier bouffe avec petits plats réconforts!

- Aliments bio, épicerie fine, traçabilité, étiquetage des OGM, salubrité, sécurité alimentaire, nous sommes obsédés parce que nous sommes paranoïaques. Nous avons peur du contenu de notre assiette; trop de sel, trop de gras, trop de sucre, pas assez d’omega 3, de vitamines et de fibres. On en fait une vraie maladie, nous versons dans l’orthorexie.

- C’est parce que nous n’apprenons plus à nos enfants les rudiments de la cuisine que nous en faisons une véritable obsession. Certains spécialistes parlent de paradoxe alimentaire. Nous n’avons plus le temps de cuisiner, nous achetons congelé mais en même temps, nous cherchons l’authenticité et les aliments sains. Reprenons à la base.

SAVIEZ-VOUS QUE?

• Toutes les grandes villes européennes et américaines tiennent de grandes foires alimentaires.

• Plusieurs villes européennes organisent des salons portant uniquement sur les livres gastronomiques.

• New York a depuis 4 ans son Festival du film alimentaire.

• Le Marché de l’alimentation nord-américain, le Sial. attire chaque année à Montréal plusieurs centaines d’exposants provenant d’une trentaine de pays. Cette année, plus de 12 000 visiteurs sont attendus.