La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

La souveraineté est-elle encore d’actualité?

Contexte :

L’ancien Premier ministre Lucien Bouchard vient d’effectuer un spectaculaire come-back. Il rappelle aux Québécois qu’ils ont de graves problèmes à régler.

Monsieur Bouchard a sermonné le Parti québécois tout en affirmant que la souveraineté n’est pas réalisable dans un proche avenir. Selon lui, le Québec devrait secouer «sa torpeur et se remettre en marche».

La souveraineté : faut-il tourner la page?

Date de l'émission :

26 février 2010

Condensé de recherche :

DU POUR, DU CONTRE

IL FAUT TOURNER LA PAGE
- Le Québec est endetté. Plutôt que de faire la souveraineté, il faut s’occuper des problèmes urgents : finances publiques, déficit, budget de l’éducation et santé.

- Le Québec ne veut pas de référendum. À preuve, selon un récent sondage, les trois quarts des Québécois estiment que les politiciens devraient se préoccuper d’autre chose que de la souveraineté.

- Le politologue Jean-Herman Guay avance que la création du PQ en 1968 a marqué la génération des baby-boomers qui l’ont incarné. Mais après 40 ans, le projet n’a pas abouti. Les gens en général ne voient pas la souveraineté comme une solution pour résoudre les problèmes politiques.

LA SOUVERAINETÉ EST RÉALISABLE
- Si la volonté d’un référendum ne semble pas être là actuellement chez les Québécois, c’est qu’il n’y a pas d’élément déclencheur qui pourrait rallumer les braises de la ferveur indépendantiste.

- Il est possible de faire la souveraineté quand le moment viendra, mais il faut trouver une nouvelle manière de vendre le projet, il faut donner aux Québécois un projet qui va catalyser toutes les énergies dans la bonne direction avec des valeurs d’ouverture, de justice et d’égalité.

- C’est plus que nécessaire avec la mondialisation et le déclin du français au pays selon Pauline Marois. On l’a vu d’ailleurs, lors des Jeux olympiques, le Québec, n’a toujours pas sa place dans le cœur et dans la politique des Canadiens anglais.

SAVIEZ-VOUS QUE

• Le dernier référendum sur la souveraineté a eu lieu le 30 octobre 1995.

• Il y a eu une participation record de 93,52 % avec plus de cinq millions de votants.

• Le NON l’a emporté à 50,6 % avec une différence de 54 288 voix.

• C’est Lucien Bouchard qui était à la tête de la coalition pour le OUI.

• Jacques Parizeau, alors premier ministre du Québec, remet sa démission au lendemain de la défaite du OUI.

ILS ONT DIT

• « Depuis plus de dix ans, je mène dans des postes électifs le combat de la souveraineté. À cet égard, il me faut bien constater que les fruits de mon action sont moins probants. Je reconnais que mes efforts pour relancer rapidement le débat sur la question nationale sont restés vains. »
Lucien Bouchard

• « Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de dire à la prochaine fois »
René Lévesque après la défaite du référendum de 1980

• « C’est vrai qu’on a été battu, mais au fond, par quoi? Par l’argent et les votes ethniques! »
Jacques Parizeau dans son discours de défaite le 30 octobre 1995