La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

Nationalisme canadien et québécois

Contexte :

Les Jeux olympiques de Vancouver ont fait vibrer les Canadiens d’un océan à l’autre. Le drapeau, la fierté et le nationalisme «canadian» se sont étalés à la face du monde sans complexe.

La fleur de lys n’a pas bénéficié du même podium que la feuille d’érable. Mais les Québécois se sont quand même sentis un peu plus canadiens pendant deux semaines.

Ce patriotisme pancanadien ne durera-t-il que le temps d’un tour de piste olympique?

Date de l'émission :

5 mars 2010

Condensé de recherche :

LES FAITS

• On a pu le voir pendant les Jeux olympiques de Vancouver, le nationalisme canadien se porte bien.

• D’ailleurs à la veille de la clôture des Jeux, le journal Le Monde écrivait : Pour une nation qui semblait douter de son identité nationale, le Canada n’a pas de leçon à recevoir en matière de chauvinisme.

• Il faut dire que le Canada était prêt pour ces Jeux, le programme À nous le podium ayant sûrement contribué pour beaucoup à cette confiance non habituelle.

• Cette fierté canadienne a même réussi à toucher le cœur des Québécois qui indiquait à 61 %, dans un récent sondage, que les Jeux ont uni les Canadiens.

• Ce patriotisme pancanadien ne durera-t-il que le temps d’un tour de piste olympique?

DU POUR, DU CONTRE

NON
- Si les Conservateurs continuent de faire de l’œil aux Québécois après les Jeux, ça pourrait changer la donne de manière à ce que les Québécois se sentent plus Canadian.

- Peut-être qu’on assiste à un début des temps nouveaux avec les Jeux olympiques de Vancouver… et que cette vague de patriotisme canadien va durer.

OUI
- Les Québécois seront toujours distincts du reste du Canada. Et ce ne sont pas les olympiques qui vont régler un défaut constitutionnel.

- S’il n’y avait pas l’argent et le sport pour unir les Québécois et les Canadiens, ça ferait longtemps que les deux nations ne se parleraient plus.

SAVIEZ-VOUS QUE?
• Un sondage Ipsos-Reid publié peu avant la fin des Jeux révèle que la part des Canadiens attachés à leur pays a progressé de 38 % à 45 % par rapport à 2009. Si moins de personnes placent leur ville ou la planète au sommet de leur hiérarchie, elles sont plus nombreuses à plébisciter leur province (de 16 % à 19 %).

• D’ailleurs, un autre sondage suggère que 77 pour cent des Canadiens estiment que les Jeux olympiques ont fait beaucoup pour unir le pays.

• Dans ce discours prononcé dans le cadre des Jeux olympiques, M. Harper a demandé aux Canadiens de faire flotter haut leur drapeau durant les Jeux, et pas seulement là : durant le G8, le G20 et lors de la visite de la reine aussi. « Faisons du drapeau le symbole d'un patriotisme humble et paisible ["quiet"]», a dit le premier ministre, certain que le « monde nous pardonnera cette explosion de fierté non caractéristique ».