La joute (d'après le concept Piramida)
Avec Stéphan Bureau

HD

Sujets

Dossiers complets

Les devoirs à la maison

Contexte :

Les devoirs et les leçons à la maison ne sont pas toujours une partie de plaisir. Et les cancres sont bien souvent les parents.

Le Conseil supérieur de l’éducation invite les écoles primaires à évaluer la pertinence d’imposer des travaux à la maison. Car il faut désormais penser à concilier «travail-famille-école».

Après l’école et le boulot, parents et enfants doivent-ils encore apporter du travail à la maison?

Date de l'émission :

26 mars 2010

Condensé de recherche :

LES FAITS

• La semaine dernière, le Conseil supérieur de l’éducation a invité les écoles primaires et les parents à réfléchir sur la pertinence de donner ou non des devoirs à la maison.

• Un récent sondage de la Fédération des comités de parents indique que 90 % des parents sont pour les devoirs et les leçons donnés à la maison.

• La ministre de l’Éducation Michelle Courchesne prévoit la rédaction d’un guide à l’intention des parents.

DU POUR, DU CONTRE

POUR
- Les devoirs sont un exercice nécessaire. Le marché du travail est terriblement exigeant et plusieurs d’entre nous partent avec du travail sous le bras. Mieux vaut habituer les enfants dès leur jeune âge.

- On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. Les devoirs permettent de développer le sens des responsabilités et l’autonomie.

- Nos jeunes formeront nos leaders de demain. Nous nous devons donc de former une société instruite pour pouvoir concurrencer avec l’élite mondiale et cela veut parfois dire mettre les bouchées doubles. La réussite ne s’obtient pas en faisant le minimum.

- Les devoirs permettent aux parents de s’intéresser à ce qui se passe en classe.

CONTRE
- À la maison, les étudiants devraient avoir l’opportunité de décrocher de leurs travaux scolaires pour consacrer du temps à leur famille et leurs loisirs. Après tout, les « compétences transversales » s’acquièrent autrement que par les travaux forcés. Quant aux parents, ils ne devraient jamais amener de devoir à la maison. Le temps passé en famille devrait être une priorité.

- Une recherche de l’Université Penn State parue en 2006 avance que les pays qui obtiennent les meilleurs résultats académiques sont ceux où les enseignants donnent peu de devoirs, alors que les pays avec les plus bas résultats académiques sont ceux où les devoirs pullulent.

- C’est la tâche du professeur d’expliquer la matière incomprise et non celle du parent. Les parents sont dépassés par les méthodes modernes d’enseignement. Ils peuvent difficilement aider leurs enfants.

- On ne devrait pas abolir les devoirs, mais on devrait obliger les écoles à les superviser après les cours.

SAVIEZ-VOUS QUE?

• Selon une enquête du Conseil canadien de l’apprentissage, 72 % des parents sont d’accord pour dire que les devoirs sont une source fréquente de stress chez leurs enfants et 64 % d’entre eux estiment ne pas être en mesure d’aider leurs enfants avec leurs devoirs.

• Par ailleurs, ce même organisme concluait en mai dernier qu’au secondaire, un travail modéré à la maison peut contribuer à la réussite scolaire, ce qui n’est pas le cas au primaire.